Le b.a-ba de l’ANRU

Le b.a-ba de l’ANRU
agence nationale pour la rénovation urbaine

Sommaire

[vc_row][vc_column][vc_column_text]L’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) finance et accompagne la transformation de quartiers dans toute la France. Explications.

 

Qu’est-ce que l’ANRU ?

Créée en 2003 par la loi d’orientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine, l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) a pour mission d’assurer la mise en œuvre du Programme National de Rénovation Urbaine (PNRU).

Concrètement, elle finance et accompagne les collectivités et les bailleurs sociaux qui cherchent à mettre en œuvre des projets de rénovation qui ont pour effet de transformer en profondeur des quartiers vulnérables répartis sur tout le territoire.

Il s’agit :

  • D’intervenir sur l’habitat : par exemple en détruisant des immeubles vétustes pour construire à la place des logements sociaux de qualité,
  • De désenclaver les quartiers : en implémentant des moyens de transports et en créant de nouvelles voies de circulation,
  • De favoriser la mixité sociale : en construisant de nouveaux équipements comme des espaces culturels, des écoles, des centres sportifs,
  • D’améliorer le cadre de vie des habitants : en implantant de nouveaux commerces de proximité et en repensant l’espace urbain.

L’ANRU est sous la tutelle du ministre chargé de la politique de la ville, qui détermine les orientations générales de son action.

 

Les programmes de rénovation urbaine

L’ANRU chapeaute plusieurs programmes de rénovation urbaine :

  • Le Programme National de Rénovation Urbaine (PNRU) : Entre 2004 et 2020, le PNRU géré par l’ANRU a permis de rénover 600 quartiers, soit 4 millions d’habitants concernés, pour un montant de 12 milliards d’euros. Le programme a permis de créer 540 000 emplois et de générer 50 milliards d’euros d’investissements.
  • Le Nouveau Programme National pour le Renouvellement Urbain (NPNRU) : Lancé dès 2014 et prévu jusqu’en 2030, le NPNRU, d’un montant de 12 milliards d’euros, devrait concerner 3 millions d’habitants dans 450 quartiers rénovés et permettre la création de 450 000 emplois.
  • Le Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés (PNRQAD) : Depuis 2009, 150 millions d’euros ont été subventionnés par l’ANRU sur un budget total de 380 millions d’euros, et 30 quartiers anciens ont déjà été rénovés, dont une partie avaient une forte valeur patrimoniale.

L’ANRU pilote également 6 Programmes d’Investissement d’Avenir (PIA) en faveur de la jeunesse et de l’innovation – comme par exemple les internats d’excellence et de la réussite – avec un budget total de 783 millions d’euros.

 

 

 

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][us_sharing providers= »facebook,twitter,linkedin » type= »outlined » align= »center » color= »secondary »][/vc_column][/vc_row]

Articles récents

obligations relance

Faites appel aux experts de Carte Financement

Partager l’article