Financement d’une pâtisserie dans le Marais

Financement d’une pâtisserie dans le Marais
financement pâtisserie paris

Sommaire

Ils ne sont pas à leur première entreprise. Auparavant, ils ont en effet dirigé une entreprise de stylisme spécialisée dans la maille. Pourtant, leur projet de pâtisserie a failli ne jamais aboutir. Grâce à Carte Financement, ils ont obtenu un prêt pour entreprise pour financer leur activité.

Comment êtes-vous parvenus à changer de métier ?

Nous avons vendu notre ancienne affaire il y a 2 ans. Gourmand et gastronome, j’ai eu envie de retenter l’aventure. Je suis un peu fou sans doute. Après des mois de réflexion, nous avons décidé de nous lancer. Notre décision s’est concrétisée dès lors que nous avons trouvé la perle rare, un superbe emplacement situé 60 Rue du Roi de Sicile dans le Marais, un quartier réputé des amateurs de bonnes choses, puisque de grands noms y sont présents comme Pierre Hermé.

En quoi votre offre est-elle spéciale ?

Notre recette du bonheur s’articule sur le célèbre gâteau Mont Blanc, qui est décliné pour tous les goûts autour de 10 faveurs. Comme la boutique fait aussi salon de thé, avec 60 m2 de réception, le Mont du Bonheur attire une clientèle variée, des habitants du quartier, des touristes, mais aussi des consommateurs tentés par le take away.

Notre chef pâtissier est un ancien de la Tour d’Argent. Il travaille avec un commis dans notre laboratoire. Tout est fait sur place.

Comment Carte Financement vous a aidé à obtenir un prêt pour votre entreprise ?

Nous avons perdu du temps dans le financement du dossier, certaines banques ne répondant même pas à nos demandes. Nous ne nous y attendions pas compte tenu du niveau élevé de notre apport personnel. Nous n’avons finalement pas réussi à ouvrir avant les fêtes de fin d’année, qui sont pourtant un temps fort dans notre métier. Heureusement, le courtier en crédits Carte Financement m’a été recommandé, et j’avoue qu’il m’a permis de rencontrer une banque à l’écoute.

Je pense qu’il faut faire jouer la concurrence et miser aussi sur l’humain, avoir un bon feeling avec ses partenaires. Je comprends ce restaurateur gastronomique de Rueil Malmaison qui a affiché à son entrée » Chiens acceptés, banquiers interdits ». Néanmoins, je ne le ferai pas.

L’activité a bien démarré. Outre les magiciens qui sont en cuisine, Le Mont du Bonheur pourrait embaucher une seconde personne à la caisse, si le chiffre d’affaires se développe.

Le point de vie de Carte Financement : L’intervention de Carte Financement a permis à Gérard Mabe de débloquer la situation, il manquait juste un petit crédit de trésorerie pour réaliser les finitions du salon de dégustation. La principale difficulté de ce dossier venait du fait que Le Mont du Bonheur constitue un nouveau concept et que les banques, qui ont souvent du mal à se projeter, se sont montrés trop frileuses. Nous avons cru à ce projet car les Mabe ont su s’entourer d’un pâtissier d’expérience et que l’emplacement choisi était excellent. Le concept est bon, les prix attractifs et la rénovation réalisés par les Mabe, anciens stylistes, est de très bon goût. Enfin les Mabe avaient un apport non négligeable. C’est pour toutes ces raisons que nous sommes allés défendre directement le dossier de M et Mme Mabe auprès de nos partenaires bancaires Avec succès, puisqu’une de nos banques leur a accordé un crédit de trésorerie suffisant pour lancer l’activité en début d’année. Par la suite, la banque devrait refinancer en crédit-bail immobilier une partie des équipements autofinancés.

Comment s’y rendre ?

60 Rue du Roi de Sicile, 75004 Paris ; Métros : Saint Paul, Hôtel de Ville.

Articles récents

obligations relance

Faites appel aux experts de Carte Financement

Partager l’article