LBO : Comment ça marche ?

LBO : Comment ça marche ?
lbo fonctionnement

Sommaire

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Il s’agit d’un montage financier utilisé dans le cadre d’un rachat d’entreprise. Ce montage est appelé opération à effet de levier ou Leverage Buy Out (LBO).

Le LBO consiste à s’endetter à travers une société en holding pour le rachat d’entreprises.

C’est la rentabilité de la société achetée qui permet ensuite de rembourser la dette d’acquisition grâce à une partie des bénéfices de la société cible remontés vers la holding sous forme de dividendes.

 

Les principes du LBO

Cette opération permet à une société d’engager un minimum de fonds propres.

Le principe du LBO consiste à utiliser la dette bancaire pour financer une partie du prix d’acquisition.

Le repreneur constitue une holding dite d’acquisition qui s’endettera pour acquérir la majorité des parts sociales de la société cible.

Le repreneur devra souvent apporter en fonds propres au moins 30 à 40 % de la valeur de la société cible.

Au terme de l’opération de rachat, la société cible sera tenue de verser une partie de ses résultats sous forme de dividendes.

Les dividendes constituent les revenus de la holding, ce qui lui permettra de rembourser le prêt.

 

Une opération à effet de levier

Celui-ci existe par le fait d’emprunter des fonds dans le but de les injecter dans l’opération d’acquisition de la société cible.

Il faut que la rentabilité de la société cible soit suffisante et permette à la cible de dégager un flux deux fois égal au remboursement.

 

Les différentes formes de montage LBO

  • LE LBI – leverage BUY IN

Dans le cas où les repreneurs sont externes à la société cible et qu’ils veulent devenir majoritaires en minimisant au maximum leurs fonds propres, ils utilisent le leverage buy in.

Cette technique permet de prendre la direction (+51%) et permet fiscalement à la holding de bénéficier du régime mère fille.

 

  • Le LMBO – leverage management buy out

Ce sont les cadres ou les salariés qui vont acquérir les actifs de leur entreprise pour en devenir les actionnaires majoritaires et prendre la suite du dirigeant.

Il n’y a plus de condition de détention d’un nombre minimum de salariés de la société rachetée.

 

  • Le LBU – leverage build up

L’objectif du LBU est d’utiliser le mécanisme du LBO dans le cadre d’opérations de croissance externe afin de permettre l’entreprise de se développer plus rapidement. Les sociétés acquises sont ensuite fusionnées.

 

  • BIMBO

La reprise s’effectue par des investisseurs externes et des cadres de l’entreprise.

Ceci permet de booster le développement de la société cible.

Mais Philippe Hainaut, courtier en entreprise chez Carte Financement précise qu’ »il est nécessaire de faire attention à d’éventuelles tensions entre l’équipe dirigeante et les investisseurs ».

 

  • Family buy out

Ce montage permet au fondateur de l’entreprise de la transmettre à ses enfants.

Cette cession s’effectue à titre gratuit et leur permet d’optimiser leurs charges fiscales dans le cadre du Pacte Dutreil Pacte Dutreil.

L’opération se déroule en trois étapes :

  1. Le dirigeant signe un acte de donation partage. Il cède ainsi ses parts à un seul de ses enfants à condition qu’il verse une soulte au reste de la fratrie.
  2. Le repreneur crée une holding dans laquelle il place les parts reçues et contracte un emprunt pour le paiement de la soulte.
  3. La holding achète les derniers titres du dirigeant sortant.

 

  • Le cas particulier du rachat à soi-même : le OBO (Owner Buy Out)

Dans le cas où le dirigeant vend sa société a lui-même pour avoir des liquidités en gardant le contrôle de cette dernière, on parle d’OBO.

Ceci peut également permettre de faire entrer sa famille ou des employés dans le capital en créant une holding à laquelle le dirigeant vend quelques actions. En s’endettant, la holding peut lui racheter ses autres parts.

 

La sortie du montage LBO

Divers schémas sont possibles pour sortir d’un LBO :

  • Une sortie par l’intermédiaire d’une fusion entre la holding et la société cible
  • L’introduction en bourse de la société rachetée
  • La cession de la société cible a un industriel
  • La vente des titres a un fonds d’investissement
  • Une sortie par une prise de contrôle par les créanciers qui estiment que la cible est viable économiquement mais que ses dettes sont devenues trop importante
  • La faillite de la société cible

 

 

Pour plus de renseignements :

Philippe Hainault

Courtier en financement d’entreprises

phainault@cartefinancement.com

06 41 07 29 27[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][us_cta title= »Vous souhaitez financer un rachat d’entreprise en LBO ? » color= »light » btn_label= »Contactez-nous » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fwww.cartefinancement.com%2Fcontact%2F|title:Contactez-nous|| »]Contactez nos courtiers en financement d’entreprise et bénéficiez de leurs conseils d’experts pour réussir votre opération[/us_cta][/vc_column][/vc_row]

Articles récents

obligations relance

Faites appel aux experts de Carte Financement

Partager l’article