Effectuer un rachat de soulte depuis l’étranger : témoignage

Effectuer un rachat de soulte depuis l’étranger : témoignage
rachat de soulte

Sommaire

[vc_row][vc_column][vc_column_text] En général, les projets de rachat de soulte prennent du temps à se concrétiser. Ils ne sont pas traités en priorité par les banques car il n’y a pas d’échéances comme pour une acquisition classique avec des dates à respecter (absence de clause suspensive d’obtention de prêt et pas d’échéance liée à la signature d’un compromis).

Les clients prennent généralement, d’abord contact avec un courtier ou une banque pour connaitre la faisabilité de leur projet. A ce moment-là, il leur est expliqué qu’il n’est possible d’avancer sans la lettre de licitation du notaire, qui indique la valeur du bien, le montant de la soulte à reprendre, le crédit à racheter et les modalités convenues avec l’ex conjoint et les frais de notaire liés à la transaction. Cette lettre est bien souvent longue à rédiger du côté des notaires, car là aussi il n’y a pas d’échéance précise et certains d’entre eux refusent de fournir ce document sans accord de la banque. La banque elle n’étudie les dossiers de rachat de soulte qu’une fois qu’elle dispose de cette lettre (ainsi que des autres documents liés au prêt). Les personnes souhaitant faire un rachat de soulte (ex-conjoints ou frères et sœurs héritant d’un bien et souhaitant racheter la part de l’autre) se retrouvent donc bien souvent dans une impasse.

Le statut de non-résident fiscal, ne facilite pas cette opération. Pourtant, il est possible de financer ce rachat comme en témoigne : notre cliente québécoise, que nous avons pu accompagner dans le cadre de son projet de rachat de soulte.

Quel est votre profil (salarié, entrepreneur, pays de résidence, âge…) ?

Je suis une canadienne de nationalité française de 42 ans, vivant à Montréal depuis 12 ans.

Je suis Directrice Générale (salariée) d’un cabinet de service professionnel.

Mère de 2 enfants de 10 et 7 ans.

 

Quel projet immobilier avez-vous financé avec Carte Financement ?

À la suite d’une séparation, je souhaitais racheter les parts de mon ex conjoint, d’un studio que nous avions acheté ensemble en 2007.

 

Avez-vous consulté votre banque en France au début de votre projet ? Si oui, quelle a été sa réponse ? A quelles difficultés vous êtes-vous heurtée ?

En effet, j’ai contacté ma banque dont j’étais cliente depuis plus de 30 ans et ma demande a été catégoriquement refusée car j’étais une résidente étrangère. Malgré mes démarches pour essayer de les faire changer d’avis la réponse est restée la même.

 

Pourquoi avez-vous finalement décidé de passer par un courtier ?

Ayant eu un refus de la part de la banque et ne souhaitant pas utiliser mes actifs au Québec, je me suis tournée vers Carte financement pour avoir les options qui s’offraient à moi.

 

Pourquoi avoir choisi Carte Financement plutôt qu’un courtier en prêt immobilier traditionnel ?

Étant à l’étranger, je voulais m’assurer de passer par un courtier qui connaissait ma réalité et les difficultés que j’allais rencontrer.

 

Comment Carte financement vous a aidé dans l’obtention de votre financement ?

Laure et son équipe ont su mettre de l’avant tous les côtés positifs de mon dossier financier afin que je sois assurée d’être approuvée auprès des banques. Ils m’ont demandé toute la documentation nécessaire de manière à présenter un dossier complet et conforme.

 

Avez-vous du vous déplacer en France ou bien avez-vous pu tout faire à distance ?

Tout a pu se faire à distance par mail la majorité du temps.

 

Quel a été le délai entre votre premier échange avec Carte Financement et l’obtention de votre crédit ?

8 mois

 

Qu’avez-vous pensé des frais de Carte Financement par rapport au service rendu ?

Sincèrement, les frais étaient raisonnables face au service rendu. Le fait de racheter les parts de mon ex-conjoint était une démarche très importante pour moi aussi bien pour le côté financier que pour le côté émotionnel et j’ai pu atteindre mon objectif grâce à vous. Ma propre banque ne me suivait pas sur ce projet et d’avoir la chance d’avoir des professionnels prêts à m’accompagner et à finaliser la transaction, ça n’a pas de prix ! Je vous suis reconnaissante.

 

Que diriez-vous si vous deviez décrire Carte Financement en un seul mot (exemple : conseil, expertise, disponibilité…) ?

Service à la clientèle hors pair.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][us_sharing providers= »facebook,twitter,linkedin » type= »outlined » align= »center » color= »secondary »][/vc_column][/vc_row]

Articles récents

obligations relance

Faites appel aux experts de Carte Financement

Partager l’article