Prêt participatif : un nouveau dispositif de relance

Prêt participatif : un nouveau dispositif de relance
prêt participatif

Sommaire

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Face à la crise sanitaire, l’Etat tente de venir en aide aux différentes entreprises par le biais de dispositifs. Pour soutenir la relance et l’investissement, le ministère de l’Economie vient d’annoncer la mise en place de prêts participatifs (PPSE) pour soutenir les fonds propres des petites et moyennes entreprises. 

 

Début mars, Bercy a annoncé de nouvelles aides aux entreprises. L’enveloppe s’élève à 20 milliards d’euros, dont 14 milliards sous forme de prêts bancaires et 6 milliards prêtés par les fonds d’investissement sous forme d’obligations subordonnées.

« L’investissement est le défi essentiel de la relance. Nous proposons aux entreprises un outil pour redémarrer vite et fort », a indiqué Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie.

 

Quelles entreprises sont éligibles à un prêt participatif ?

L’objectif est de permettre aux PME et ETI d’envisager des embauches, du développement, de la consolidation, de la recherche, de l’innovation, l’ouverture de nouvelles lignes de production ou encore une transformation en profondeur. Il s’agit d’une aide à la relance des entreprises en bonne santé économique, qui n’ont plus suffisamment de trésorerie pour mener à bien leurs projets d’investissement.

Le dispositif sera accessible aux PME dès 2 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019 et à toutes les ETI. Des critères supplémentaires entrent en jeu : avoir moins de 50 salariés ou encore être à jour dans le paiement des impôts et cotisations.

 

Quelles sont les spécificités d’un prêt participatif ?

Les prêts participatifs sont des prêts de long terme, qui offriront un différé d’amortissement de quatre ans et une maturité de huit ans. L’entreprise devra toutefois rembourser les intérêts dès la première année. La fourchette indicative du taux sera de 4 % à 5,5 % pour les PME. Concernant les ETI, les taux seront légèrement plus élevés.

Quant au plafond indicatif du prêt participatif, il varie selon le secteur de l’entreprise et ses effectifs. Le montant des prêts pourra atteindre 12,5 % du chiffre d’affaires 2019 pour une PME et 8,4 % du chiffre d’affaires 2019 pour une ETI.

 

Comment seront financés et distribués ces prêts participatifs ?

Ce sont de grands investisseurs, en particulier les compagnies d’assurance qui les financeront. L’Etat s’engage de son côté à assumer jusqu’à 30 % des pertes en capital éventuelles subies par les investisseurs.

Ces prêts participatifs seront distribués par les réseaux bancaires à partir de début avril et jusqu’au 30 juin 2022, soit la fin du Plan de Relance.

Au final, l’objectif est de soutenir entre 7.000 et 10.000 entreprises avec ce nouveau dispositif pour contribuer à la relance de l’activité en France.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][us_cta title= »Financer un investissement pour votre entreprise » color= »light » btn_label= »Contactez-nous » btn_link= »url:https%3A%2F%2Fwww.cartefinancement.com%2Fcontact%2F|title:Contactez-nous|| »]Vous souhaiter financer à l’aide d’un prêt un investissement (logiciel, locaux, machines…) pour votre entreprise ?[/us_cta][/vc_column][/vc_row]

Articles récents

obligations relance

Faites appel aux experts de Carte Financement

Partager l’article